Juil03

Désormais, le conseil constitutionnel l’a validé, il est possible de renégocier chaque année son assurance emprunteur contracté pour un crédit immobilier. Vous pourrez donc résilier votre contrat et trouver un autre plus avantageux en se faisant jouer la concurrence. Mais concrètement, comment distinguer les meilleures assurances? Et comme cela se passe ? 

Assurance emprunteur : Les démarches

Changer d’assurance de son emprunt immobilier tous les ans, est désormais possible. Alors avant cette démarche était envisageable que la première année. A présent, les règles ont été modifiées, les français pourront voir ailleurs régulièrement pour faire baisser leur prime, et ainsi, le prix de leur crédit.assurance emprunteur test

En effet, la loi concerne tous ceux qui ont, ou qui projettent de contracter un crédit immobilier. Depuis le 1er janvier, date de la mise en place de la loi, les français peuvent donc changer d’assurance emprunteur tous les ans, mais attention pour le faire, il faut tout de même suivre quelques règles. En effet, il faut respecter un délai de préavis de 2 mois avant l’échéance, et surtout, proposer un contrat qui présente des garanties équivalentes. Pour cela, les banquiers ont mis en place un certain nombre de critères à respecter. Il en existe 18, et chaque banquier ne peut exiger que 11 parmi les 18 critères au maximum. Dès lors que le nouveau contrat vérifie ces critères-là, la banque ne pourra pas refuser le changement d’assurance.

Mais ce changement d’assurance vaut vraiment le coup ? Les consommateurs vont-ils gagner au change ? Pour les consommateurs, c’est une décision très importante, ils sont plus de 9 millions de souscripteurs de crédit immobilier concerné, et c’est important parce qu’ils peuvent attendre d’une renégociation de l’assurance emprunteur, notamment en s’adressant à un autre assureur en moyenne 600 € d’économie annuelle. Effectivement, selon quasiment toutes les projections, ces assurances qui peuvent parfois présenter jusqu’à 40% du crédit vont baisser, comme on peut le voir aussi sur ce site !

Avantageux sur tous les plans

assurance emprunteurEn effet, il est évident à terme que les prix vont baisser pour se mettre au niveau de la concurrence, et vous verrez qu’après 5 ans, c’est un problème dont on parlera beaucoup moins. Avec cette nouvelle loi, la concurrence devrait être encore plus féroce entre les acteurs du marché, c’est-à-dire  les banques d’un côté, et les assurances de l’autre.

Des assurances qui ont accès à ce marché depuis 2014, et la loi Hamon qui a permis dans un premier temps de changer son assurance la première année du prêt. Cette nouvelle loi accentue la compétition, et mécaniquement fait baisser les prix. Comme un cas concret, un client de 40 ans, qui emprunte 300.000€ pour une durée de 15 ans, et bien en changeant d’assurance emprunteur, son taux d’assurance qui était à 0.30 est devenu 4 fois moins cher, et donc sur toute la durée de l’emprunt, il a pu économiser 10.000€. Donc, ce sont des économies très importantes.

Mais pour les banques comme BNP Paribas, ces projections sont l’arbre qui cache la forêt. En effet, auparavant les prix de ces assurances étaient calculés uniquement selon le montant du prêt que soit le profil de l’emprunteur. C’est ce qu’on appelle : le principe de mutualisation des risques, un principe qui n’existera plus selon les banques avec cette nouvelle réforme. Le risque est donc que les jeunes en bonne santé payent moins, quant aux personnes à risques, elles, paieront plus cher. En résumé, les tarifs risquent d’être progressifs selon l’âge, et la santé des emprunteurs, mais la mise en concurrence devrait tout de même profiter à tout le monde en faisant baisser les prix.