Juin08

La martingale est une technique très utilisée surtout dans les casinos que dans les paris sportifs. Elle a pour principe de permettre aux joueurs de doubler sa mise à chaque fois qu’il perd et ce en gardant l’espoir qu’en jouant toujours sur les mêmes cotes, la probabilité de gagner le jackpot sera plus grande. S’il est vrai qu’elle est très risquée, elle compte néanmoins aux jeux beaucoup d’adeptes qui la pratiquent sur des formes variées.

Qu’est ce que la martingale ?

La martingale est une technique qu’utilisent certains joueurs maîtrisant certaines astuces secrètes pour tricher avec le hasard. Elle donne en réalité à son pratiquant l’illusion d’augmenter ses chances de gagner beaucoup plus de gains aux jeux de hasard. De ce fait, utiliser la technique de la martingale, suppose que son utilisateur ait un portefeuille illimité de manière à pouvoir augmenter régulièrement sa mise chaque fois qu’il perd jusqu’à ce qu’il remporte un gain plus élevé que ses mises initiales. Elle est historiquement pratiquée dans les casinos avant de s’étendre aux paris sportifs. Toutefois, elle ne vous donne aucune garantie de gain. En cas de mauvaise série, vous pouvez facilement vous retrouver ruiné. C’est pourquoi pour conserver ses chances de gagner, ses utilisateurs misent toujours sur les mêmes cotes.

Les types de martingales les plus utilisés

Même si l’espérance de gain du casino est souvent plus importante que celle du joueur, certains joueurs n’hésitent cependant pas à faire recours à plusieurs types de martingales pour espérer augmenter leur chance de gain aux jeux. Pourtant, il faut bien le savoir, même en l’utilisant, il n’est pas possible d’inverser les chances mais uniquement de diminuer la probabilité de perte. Pour ce faire, il existe plus d’une dizaine de techniques de martingale. Certains sont en effet totalement inefficaces, d’autres impossibles à réaliser et d’autres encore très peu fiables. Les plus utilisées sont généralement :
La martingale traditionnelle ou classique : elle consiste à jouer sur une simple chance à la roulette (le noir ou le rouge, un chiffre pair ou impair) et permet au joueur de gagner un maximum sur plusieurs coups.
La martingale Whittacker : ici, tant que le joueur perd, il mise la somme de ses deux précédentes mises, et recommence à une unité quand il gagne.
La martingale Pyramide d’Alembert : elle a pour objectif que le joueur diminue sa mise chaque fois qu’il gagne et à l’augmenter quand il perd.
La martingale Contre d’Alembert : c’est le même principe que celle d’Alembert mais dans le sens inverse c’est-à-dire que le joueur augmente quand il gagne et diminue sa mise quand il perd.
Le Paroli : il s’agit ici de doubler la mise à chaque gain puis, de s’arrêter à partir d’un nombre de gain défini à l’avance et de recommencer avec la mise de départ.

La martingale Américaine : elle exige du joueur qu’il ait une bonne mémoire pour mémoriser la mise perdue et remiser la somme de la dernière et de la première mise quand il perd. Il augmente par contre ses mises d’une unité quand il gagne.

La martingale Hollandaise : le joueur retient toutes les mises perdues pour ensuite miser la plus petite mise parmi celles perdues en ajoutant une unité. Il fait même chose avec la mise suivante.